Je crois qu'enfant... l'esprit créateur est en moi, j'aime la nature je suis un passionné, je fabrique, je crée, je suis curieux !... très curieux. On me dit très sensible et combien cruel, je dissèque quelques petits animaux vivants pour observer ce qu'est un coeur au milieu de ces entrailles et sans remord ni pudeur, je leur ôte ce coeur pour faire battre le mien. En Picardie !... ma région natale, le sol est très calcaire et j'y sculpte des moellons de craie, quelquefois je taille les morceaux de bois tendres telle que l'écorce de sapin glanée lors de mes vacances, en colonies dans le Jura. Le dessin apparaît à l'école primaire pour illustrer les petits poèmes, incontournables de la fête des mères et des pères. C'est alors que mes talents, le goût pour la peinture et dessiner sont sollicités pour la fête des écoles, qui se manifeste en mini carnaval, et là !... nous étions quelques garçons choisis afin de décore les carnets d'invitations, les affiches, les décors des chars et des costumes, pour le grand défilé à travers la ville. Ce statut de dessinateur et d'élève dissipé ne tarde pas à affecter l'écolier plus très studieux au cours du CM2. Alors, au fond de la classe, loin du regard parfois endormi de mon maître d'école, je peins des pots !... J'ai quatorze ans et je travaille pour un pépiniériste. Quand j'ai vingt ans, suite à un accident de moto, on m'identifie une malformation au niveau cervical, tout s'écroule. Handicapé, je suis quand même une formation de "métalo". A vingt cinq ans je suis physiquement dépassé et déçu. On me guide vers un travail sédentaire, une formation de bureau qui me fait retrouver des activités artistiques, j'y découvre le modelage, la poterie, la peinture sur verre, je ne travaille pas alors je peins quelques temps : la vie m'appelle. Et travail de "noureaux"  A presque quarante ans, je fais connaissance à l'occasion d'une fête de famille, d'un jeune copain de mon frère qui aime la peinture. D'une discussion sur nos passions respectives, il me dit qu'il prévoit de participer à un stage de peinture dans le département des Deux-Sèvres. C'est un artiste qui peint avec la bouche, son association la PBP, Peintres de la Bouche et des Pieds. Oui, j'ai oublié de vous dire que ce jeune ami peint avec ses pieds, l'opportunité que je prenne mes vacances et l'accompagne comme aide à la personne lui vient à l'esprit. Je suis enthousiasmé, pouvoir m'initier à la peinture, à l'huile, faire des tableaux!... Trois années de suite j'y retourne, me faisant un tas d'amis. Aujourd'hui voilà vingt ans que l'on me surnome Le Picard, je vis à Nueil les Aubiers, et j'ai envie de vivre avec l'amour de l'art, y mettre l'art de vivre ma peinture et ma femme artiste culinaire orientale oups  !... J'ai 60 ans ! ... Le temps passe.

Christian Hembert dit (Le Picard) (Handi à rôle)